kinésiologue Vaucluse 84 et 13 -séances et stages de kinésiologie

Pascale Pénellon - kinésiologue Avignon - Vaucluse
conceptrice et formatrice de stages K.I.E.S.
(Kinésiologie Intention Et Sens)

actualités kinésiologie - pratiques et témoignages"Se connaitre et se libérer de ce qui nous entrave"

Membre de la Fédération Française de Kinésiologie (FFK).
 Voir le compte-rendu de la Journée Régionale FFK Sud-Est 

Différentes techniques oculaires et points d’acupressure

Le remodelage, la réorientation, la réorganisation, la restructuration, tous ces mots pourraient convenir pour parler de l’intention de proposer au subconscient une réparation de nos blessures émotionnelles avec une autre façon de voir les choses.

Il existe d’autres techniques qui permettent un accès et une réparation des blessures émotionnelles avec une donnée commune : un travail spécifique en lien avec les yeux.

En 1987, dans la région de Palo Alto en Californie, Francine Shapiro, psychologue, met au point la thérapie EMDR : Eyes-Movement Desenstization and Reprocessing ou Désensibilisation et Retraitement par les mouvements oculaires.

L’EMDR permet la remise en route d’un traitement adaptatif naturel d’informations douloureuses bloquées.

David Servan-Schreiber dans son livre « Guérir » nous parle de l’EMDR :

« L’idée de départ de la technique EMDR, c’est qu’il existe en chacun de nous un mécanisme de digestion de traumatismes émotionnels. Ce mécanisme, les praticiens de l’EMDR l’appellent le « système adaptatif de traitement de l’information ». Le concept est simple : nous faisons tous l’expérience de traumatismes « avec un petit t » tout au long de notre vie. Pourtant nous ne développons pas un syndrome post-traumatique. Tout comme le système digestif tire ce qui lui est utile et nécessaire pour l’organisme de la nourriture et rejette le reste, le système nerveux extrait l’information utile -« la leçon »- et se débarrasse en quelques jours des émotions, des pensées et de l’activation physiologique qui ne sont plus nécessaires une fois l’évènement passé… Toutefois, dans certaines circonstances, le système adaptatif de traitement de l’information peut être submergé… Alors selon la théorie de l’EMDR, au lieu d’être digérée, l’information concernant le traumatisme se voit bloquée dans le système nerveux, gravée dans sa forme initiale ».

L’idée est donc simple : intégration par les mouvements oculaires, revenir sur la mémoire du traumatisme et par un balayage des yeux, se libérer de sa charge émotionnelle.

En 1995, Gay Craig, découvre et perfectionne une technique qu’il baptise EFT : Emotionnal Freedrom Technique. Largement inspiré des travaux de George Goodheart qu’il considère comme le précurseur de l’EFT et du travail de John Diamond psychiatre, devenu kinésiologue, Gay Craig met en place une technique avec points d’acupressure en partant de la kinésiologie appliquée en 1980 par un psychologue : Roger Callahan. Il a perfectionné la méthode en utilisant la procédure du tapotage tout en la combinant avec la concentration sur un problème émotionnel. Il a découvert que si une personne se concentre sur une peur précise, en combinaison avec le tapotage, cette peur peut disparaître de façon définitive.

Dans un domaine non thérapeutique, l’enseignement que Carlos Castaneda a reçu auprès du chaman Don Juan Matus, a des analogies avec ces autres techniques. C’est la base du travail chamanique : la récapitulation.
Cette technique est au centre du travail du chaman qui veut être libre des liens du passé.
La récapitulation permet de récupérer du pouvoir (ou de l’énergie) afin de retrouver le lien avec l’intention.

L’idée de la récapitulation c’est de retrouver ces moments difficiles, et ces relations difficiles de notre passé et par un travail de respiration consciente associé à un balayage de la tête de droite à gauche, se libérer de l’impact émotionnelle de la mémoire. Cela ressemble beaucoup à l’intention de la kinésiologie telle que nous la pratiquons avec la récession d’âge, lorsque nous effectuons une correction au moment du stress occasionné par un évènement ou une relation négative. Nous nous libérons ainsi de la charge émotionnelle négative qui est restée en mémoire.

« En terme d'énergie, on pourrait définir ce travail comme la série de procédures énergétiques qui restaurent les dégâts subis par notre champ d'énergie dans le passé. Cette technique est essentielle au chamanisme et vise un objectif recherché. De différentes manières dans toutes les voies réelles : « la conscience accrue, totale, de l'instant, la parfaite présence à soi-même et donc au monde, l'extraordinaire ordinaire de la vie ».*1
Victor Sanchez propose « d'entreprendre - délibérément - le voyage thérapeutique qui consiste à récapituler intégralement sa vie, à mobiliser de nouveau toutes ses forces et à rallumer cette flamme de joie qui a brûlé en nous le jour où nous avons tout simplement accueilli le miracle de la vie."
Victor Sanchez élève de Castaneda dans le livre La récapitulation chamanique, se libérer du passé pour libérer son esprit aux Editions du Rocher 2001.

Taisha Abelar, Elève de Don Juan Matus dans son livre Le Passage Des Sorciers, aux éditions du Seuil 1998, dont voici un court extrait nous parle de sa récapitulation sur un évènement traumatisant :

« Je tournais la tête de droite à gauche, inspirant l’’énergie qui restait désespérément prise dans la salle de démonstration de karaté. En ramenant la tête vers la droite, j’expirai toute la honte et l’apitoiement qui m’avait enveloppé. J’enchainais plusieurs fois le mouvement, enchaînant les respirations balayantes jusqu’à ce que tout mon chamboulement émotionnel soit évacué. Puis je tournais ma tête de droite à gauche et de nouveau à droite sans respirer, tranchant ainsi tout lien avec ce moment précis de mon passé ».

Don Juan quand il parle d’impeccabilité, c’est à ce travail qu’il fait allusion : Nettoyer ce tonal*2 de toutes les pensées, croyances, émotions, comportements superflus, complaisants, autodestructifs, égarants qui constituent une bonne partie de notre vie quotidienne ».

1*Extrait du livre de Paul Degryse, Chamane, le chemin des immortels aux éditions Dervy
2*Le tonal : L’univers se compose de deux mondes parallèles; le premier d’entre eux s’appelle le tonal (c’est-à-dire, le monde des choses matérielles) et le second — le nagual (le monde immatériel).